Introduction et vue d'ensemble

Gradation de la légalité et de l'illégalité du THC

Les denrées alimentaires contenant du THC en dessous des limites peuvent être produites, vendues et consommées. Les limites autorisées (très basses) sont précisées dans une ordonnance.
Les fleurs de chanvre contenant moins de 1 % de THC peuvent être consommées librement. Quand les produits sont vendus pour être fumés, les règles d'emballage correspondantes doivent être respectées.

Quasi-légal : la petite quantité de cannabis est dépénalisée

La possession de jusqu'à 10 grammes de cannabis pour un usage personnel ainsi que pour un usage simultané, collectif et gratuit entre adultes n'est pas punissable (l'usage, cependant, est toujours punissable). Quasi légales dans le domaine des stupéfiants (dans le cas du chanvre : à partir de 1 % de teneur en THC) sont donc seulement les préparations pour la première consommation jusqu'au moment avant la consommation. En fait, une quantité non punissable ne peut pas être confisqué, mais cela se produit pratiquement toujours.
Selon la loi, aucune sanction n'est possible (Ceci a été jusqu'en 2017 presque toujours ignorée par la police).

Un peu illégal : la police a détecté une consommation (avec un maximum de 10 grammes)

La consommation détectée par la police peut être sanctionnée par une amende administrative de 100 francs (uniquement applicable aux adultes). Il n'y a pas d'augmentation de l'amende en cas de récidive et également pas de frais. Cette amende équivaut donc à une amende pour un mauvais stationnement. On est autorisé à posséder un maximum de 10 grammes de produits de chanvre illégaux (qui sont toujours confisqués dans ces cas). Quiconque possède plus ou commet d'autres infractions sera dénoncé.
Transgression, sanctionnée par la police : amende administrative

Illégal normal : la consommation privée et les préparations pour celle-ci

La consommation que la police n'a pas détectée mais qu'elle peut prouver doit être traitée selon la procédure ordinaire, tout comme la possession de plus de 10 grammes pour un usage personnel. La police établit un rapport avec les faits de l'affaire et signale la personne concernée. Les autorités pénales émettent alors un ordre de sanction : Les amendes et les droits coûtent entre 200 et 1 000 francs. Une personne qui est signalée plusieurs fois peut toujours se voir infliger des amendes et des frais plus élevés.
Infractions sanctionnées par les autorités : amendes et redevances

Fortement illégal : le passage et la vente ainsi que la combinaison du THC et de la conduite d'une voiture

Dès qu'un produit contenant au moins 1 % de THC change de mains, il s'agit d'une transmission et d'une infraction. Il n'est pas nécessaire de le vendre, il suffit de le donner. Passer un joint à un mineur est également un délit, tout comme conduire avec du THC dans le sang.
Le commerce de chanvre illégal peut être condamné à une peine minimale d'un an et est considéré comme un cas grave. En cas de récidive, cela peut entraîner des peines de prison de plusieures années.
Délit : Amende, frais, amende ou emprisonnement, remboursement des bénéfices, casier judiciaire.

Légales pour peu de personnes : les médicaments contenant du THC

Avec des permis d'exemption (pour le médecin, la patiente, le fabricant et la distributrice), il existe une utilisation médicale légale pour les produits riches en THC, en particulier pour les maladies graves.

Association Legalize it! Quellenstrasse 25, 8005 Zurich, 079 581 90 44, li@hanflegal.ch hanflegal.ch
Shit happens Le chanvre, la beuh, le THC et les lois concernant la poursuite du cannabis (en allemand) 13e édition, 2020
Télécharger le PDF Shit happens, édition 13, été 2020, 2.2 MB Soutenez-nous !


Publicité

breakshop.ch


L'utilisation du THC fait toujours l'objet de poursuites pénales

Beaucoup de joints sans conséquences...

La plupart des consommateurs de cannabis peuvent fumer du pot sans que l'État ne s'en aperçoive. La grande majorité des joints brûlent pacifiquement sans être confisqués par la police. Si vous faites une recherche, vous trouverez de la beuh ou du haschisch, que ce soit dans la rue, dans des cercles privés ou sur internet.

Ceux qui n'ont jamais été poursuivis pour usage de THC peuvent se demander : existe-t-il une quelconque répression contre le fait de fumer du pot en Suisse ?

Malheureusement, la réponse est clairement oui. En fait, cette répression représente une grande partie de la répression totale de l'État. La loi sur les stupéfiants est une loi sévère. Si vous pensez que vous êtes en sécurité et que, par négligence ou par malchance, vous devez faire face à la violence policière, vous pouvez être choqué de la façon dont vous êtes traité.

...mais des dizaines de milliers de personnes sont touchées chaque année...

Les chiffres officiels de poursuite sont alarmants : plus de 35 000 personnes ont été en 2019 poursuivies à cause du chanvre. Ils ont été accusés de plus de 40 000 actes illégaux liés à la consommation et au commerce. Si l'on considère quelques centaines de milliers d'utilisateurs de THC en Suisse, environ 10 % sont molesté chaque année par la police, les autorités procureur ou les tribunaux.

Oui, la poursuite de la THC en Suisse existe et l'éventail des sanctions est large (de l'avertissement à 20 ans de prison). C'est ce que nous voulons montrer avec notre brochure d'aide juridique et, surtout, clarifier les conditions qui s'appliquent aux gradations de légalité et d'illégalité du THC : pour que tout le monde soit préparé. Car lorsque cela se produit, on est confronté à un appareil organisé qui peut faire les actions d'enquête dans du temps de travail rémunéré, tandis que les personnes concernées se défendent pendant leur temps libre et (si elles sont considérées coupables) doivent également payer les frais d'enquête ainsi que l'amende.

S'informer avant une procédure

De nombreux faits décisifs sont mis en branle au tout début d'un procès, et en particulier le témoignage d'une personne est un élément important. Ici, chacun et chacune doit toujours réfléchir très attentivement à ce qu'il et elle veut admettre ou dissimuler.

Pour cela, les consommateurs de THC doivent réfléchir aux conséquences juridiques de la consommation de pot avant le premier contact avec la police. Un contact qui arrivera probablement tôt ou tard. Sinon, vous vous mettrez, ainsi que votre environnement, dans un pétrin plus profond qu'il n'est absolument nécessaire. Parce que : Shit happens…

Toute personne qui s'est occupée de cette question à l'avance et a élaboré une stratégie peut mieux affronter une poursuite.

Termes dans notre wiki (avec des liens vers wikipedia)

Cannabis
Latin pour Chanvre
Chanvre
Espèces végétales dioïque qui produit des plantes mâles et femelles
et produit l'ingrédient actif THC, principalement dans la résine.
Beuh/Marijuana
Fleurs de chanvre féminine séchée
Hashish/Hash
Résine de la plante de chanvre (extrait de beuh)
Fumer du pot / Consommation de THC
Fumer du Hash/de la beuh, manger, boire ou vaporiser ou encore l'inhaler.
Fumeurs / Consommateurs de THC
Les personnes qui ingèrent du chanvre contenant du THC.
Tétrahydrocannabinol (THC)
Ceci est le principal ingrédient actif du chanvre et, selon la loi, détermine si une substance est illégale.
Les produits contenant au moins 1,0 % de THC sont des stupéfiants interdits. Le hachisch est illégal quel que soit le contenu du THC. La beuh et le haschisch contiennent environ 5 à 20 % de THC.
Le taux de THC peut également être mesuré dans le sang.
Acide THC-carboxylique (THC-COOH)
Un produit de dégradation de THC dans le métabolisme et non psychoactif. Des tests rapides permettent de détecter cette substance dans l'urine.
Mesurée dans le sang, elle indique la quantité de THC consommée.
Délit ou crime ?
Une infraction est le plus petit acte illégal et est punie d'une amende administrative ou d'une contravention.
Un délit est plus grave et donne lieu à une amende, à une amende journalière ou à une peine d'emprisonnement et à une inscription au casier judiciaire (radiation généralement après 10 ans).
Les délits expirent après 3 ans, les infractions après 10 ou 15 ans.
Condamnation avec et sans condition
Une amende conditionnelle ou une peine privative de liberté n'est pas exécutée, mais un examen est effectué sur quelques années pour voir si la personne condamnée va récidiver.
Dans ce cas, un tribunal peut déclarer la sentence inconditionnelle et l'exécuter.



Publicité

breakshop.ch
fr/thc_recht/einleitung.txt · Dernière modification: 2021/05/03 14:16 de sos
Cette page a été traduite automatiquement. Veuillez signaler les erreurs si vous en trouvez !

Partager la page: facebook Twitter

Brochure sur l'aide juridique

Malheureusement, cette brochure n'est disponible qu'en allemand.

Shit happens, 13e édition été 2020


Shit happens 13
Commandez maintenant