Do you speak English? → Go to our English page!

rappaz.jpg

Le calvaire de Bernard Rappaz, partie 4

Nous vous présentons la quatrième partie de la chronologie de Ruth sur la grève de la faim de Bernard Rappaz (BR) et les activités entourant cette affaire. Toute personne souhaitant poser des questions à la RE est invitée à nous écrire. nous les transmettrons.

26.06.11 Lettre à Sandra : Allez à Zurich demain, événement des membres Legalize it! Apportez la partie 3, Le calvaire du chanvreur Barnard Rappaz.

26.06.11 Carte avec plante de chanvre de BR : Bonjour Ruth, merci beaucoup pour votre colis. Connaissez-vous des pétitions internationales ? En France, on parle beaucoup de la légalisation du chanvre. Un jour, le chanvre sera libre. C'est clair. La question est : quand ?

11.07.11 Lettre à BR : Oui, il y a une protestation internationale. Encarts : Grow Magazine juillet/août 2011, Pétition pour mettre fin à la guerre mondiale contre la drogue. Et, dans le même numéro : Global Marijuana mars 2011. Journal du chanvre juin 2011 : la Journée du chanvre a couru.

05.08.11 NZZ : Plainte de Rappaz approuvée. Le BR ne doit pas payer lui-même les frais de son assignation à résidence. Le Tribunal cantonal valaisan a fait droit à sa plainte contre une facture de 44 000 francs émise par le gouvernement cantonal. Rappaz a été assigné à résidence du 21 juillet au 26 août 2010. Du personnel de sécurité a dû être déployé pour le garder, ce qui a notamment entraîné des coûts élevés. Tages-Anzeiger : Affaire Rappaz - Rappaz ne doit pas payer les frais d'assignation à résidence. Aargauerzeitung : Assignation à résidence - Pas de frais pour le chanvreur valaisan.

17.08.11 Luzernerz., NZZ, Aargauerz., Reussbote : Sitten - Rappaz poursuit sa grève de la faim. Il estime qu'il a droit à des vacances de 24 heures maintenant et non en septembre, puisqu'il a purgé un tiers de sa peine de prison. Le point de discorde porte sur les 37 jours qu'il a passés en résidence surveillée pendant sa détention provisoire en 2006, que les autorités pénitentiaires refusent de reconnaître.

29.08.11 Tél. de BR à Sandra. C'est le cas : www.tapagoille.blogspot.com, mais c'est en français…

31.08.11 Tél. de Sandra, elle a reçu un courrier de BR : Le 18 août, le Conseil national a rejeté le gavage. 12.09.11 Tél. de Sandra. A reçu une lettre du BR. Depuis le 8 septembre, la grève de la faim est terminée. Elle a duré 26 jours.

17.09.11 BR aurait son premier congé de 24 heures.

21.09.11 Appel téléphonique de Maggie : BR n'a pas eu de congé. Le 14.9., il y a eu un test d'urine. Il était THC-positif. Au lieu d'une permission, il a eu droit à cinq jours de cachot, c'est-à-dire une cellule au sous-sol.

29.09.11 Tél. à Sandra. Elle a reçu une lettre de six pages de BR hier. Il avait bu du thé au chanvre de la Coop. Il avait donné dans le test d'urine. L'affaire fait l'objet d'une enquête (voir page trois à droite).

03.10.11 Lettre au BR : Aujourd'hui, nous avons 60 ans de prohibition du chanvre en Suisse. C'est fou ! Et ce n'est pas encore fini !

04.10.11 Carte de BR. Salü Ruth, déjà 60 ans !!! C'est assez fou !

20.10.11 Tél. de Sandra. Elle a reçu du courrier de BR. Il a un congé de 24 heures le 22.10.

11.11.11 Tél. à Sandra. Oui, BR a eu ses vacances. Le travail était en cours pour le film documentaire. Un livre est également en préparation.

07.12.11 Colis et lettre à BR : Salü Bernard, comment vas-tu ? Je travaille tous les jours pour la politique du chanvre ! Nous voulons un changement !

27.12.11 Tél. de Sandra. BR lui a rendu visite à Noël.

29.12.11 Lettre de BR, écrite le 26.12. Tout va bien, merci pour votre colis, super ! Votre travail pour la politique du chanvre est très merveilleux. Moi aussi je travaille toujours pour le chanvre, avec mon livre et un film documentaire, 120 minutes. Après 2013, je présenterai les deux projets. En 2012, il est possible d'avoir quatre plants de chanvre en Valais, à partir de 18 ans. Meilleures salutations, Bernard.

Avec cette quatrième partie, nous concluons notre série.

Nouvelles de la prison

Le week-end du 17/18 septembre 2011, Bernard Rappaz, après avoir purgé le premier tiers de sa peine de prison, aurait eu sa première sortie de 24 heures. Avant cela, cependant, il a effectué un rapide test d'urine, qui s'est rapidement révélé “positif”.

Le prisonnier affirme avoir respecté toutes les conditions et ne pas avoir consommé d'herbe. Les autorités sont disposées à faire tester le thé au chanvre de Coop, qui est vendu et consommé légalement, pour y déceler des traces de THC, mais ordonnent tout de même cinq jours dans le bunker au lieu d'une “première sortie”.

Je suis sûr que la teneur en THC de ces sachets de thé n'est pas “excessive”, mais c'est là que réside le problème : Les tests urinaires très sensibles (THC-dégradation-traces dans l'urine) donnent un résultat “positif” beaucoup trop rapidement, ce qui est très inquiétant étant donné les sanctions drastiques qui peuvent suivre un UP “positif” ! Cela signifie que les condamnations injustifiées en défaveur des suspects sont pratiquement préprogrammées.

Donc, si ces tests UP risquent de donner des résultats erronés, par lesquels des personnes innocentes qui n'ont pas fumé d'herbe sont exposées (et punies !) comme “coupables” - et cela arrive probablement plus souvent que beaucoup ne le pensent - nos autorités devraient avoir la perspicacité de se passer à l'avenir des tests urinaires pour une éventuelle consommation de cannabis. Je pense que oui.

Quant au “cas Rappaz” en particulier : Outre l'humiliation d'une UP et le risque d'un faux résultat, je ne comprends pas du tout pourquoi ce contrôle était “nécessaire” pour Bernard. Il a été un activiste du chanvre pendant environ 40 ans, il approche de la soixantaine, donc la “protection de la jeunesse” ne peut pas être le problème non plus. Les autorités elles-mêmes savent mieux que quiconque ce que leur prisonnier a subi au cours des deux dernières années seulement, et qu'il ne renoncera jamais au chanvre, même à cause de cinq jours passés dans le bunker. Alors pourquoi tout ce harcèlement ?

Bernard Rappaz est un prisonnier exemplaire (hormis d'éventuelles grèves de la faim pour des décisions injustes) qui a rempli toutes les conditions spéciales pour sa première sortie et a quand même été puni pour cela. Ce n'est pas seulement méchant, c'est absolument contre-productif sur le plan pédagogique ! Dans une institution qui est censée punir les actes répréhensibles, il ne doit pas arriver que la bonne volonté soit punie !

Combien de temps encore notre société peut-elle continuer à approuver des “mesures éducatives” aussi inhumaines ?

En 60 ans de prohibition du chanvre en Suisse, la répression a pris des aspects vraiment bizarres. Conclusion : tout doit s'améliorer à nouveau ! Les autorités ne veulent pas parler du chanvre ? Bien. Parlons du sens et de l'absurdité des tests d'urine !

fr/thc_recht/li580202.txt · Dernière modification: 2021/10/18 17:20 (modification externe)
Cette page a été traduite automatiquement. Veuillez signaler les erreurs si vous en trouvez !

Partager la page: facebook Twitter

Brochure sur l'aide juridique

Shit happens, 14ème édition à partir de l'été 2021


Shit happens 14
Commandez maintenant